Entretien avec Cécile Gans

Cécile Gans, parlez-nous de vous et de votre parcours photographique. Comment la photographie est-elle entrée dans votre vie ?
Comme beaucoup de monde j’aimais beaucoup « faire des photos ». Trouvant que j’avais « un œil », mon mari m’a offert mon premier Reflex et j’avoue que ce fut pour moi une vraie révélation. C’est là que j’ai commencé à « faire de la photo », à m’intéresser à la composition, à me plonger dans la technique et à lire des ouvrages, à voir des expos…

1493321_10201164473143622_1170423339_o
Cécile Gans

Quelle place la photographie a-t-elle dans votre quotidien ?
La photo « nature » occupe tous mes weekends, une grande partie de mes vacances et beaucoup de mes soirées !

978-1-325-20464-9.ANS.5
Cécile Gans : L’année des petits mondes

Quels sont les photographes ou artistes qui vous inspirent dans votre travail ?
Tous !! S’il faut absolument donner des noms, certains sont incontournables et je ne vais pas être originale en citant Doisneau, Ronis, Cartier-Bresson, Steve Mc Curry et en nature Vincent Munier, Yann Arthus Bertrand, Gilles Martin… et tant d’autres !

Comment avez-vous découvert notre plateforme d’autoédition CALVENDO ?
Sur Internet, au gré de mes « pérégrinations » !

Qu’est-ce qui vous a incité à rejoindre les auteurs CALVENDO ?
J’ai toujours aimé faire des calendriers, j’en avais fait par ailleurs, mais le concept « Calvendo » m’a plu.

    978-1-325-20464-9.COV Cécile Gans : L’année des petits mondes

Vous présentez chez Calvendo essentiellement des calendriers sur les thèmes de la macro, de la nature. Pourquoi un tel choix ?
J’ai une passion pour la nature, et dès que je peux, je m’échappe pour me consacrer principalement à la macro et à la proxy photographie. Même si j’aime aussi beaucoup faire du paysage, je pense que c’est par la macro que je peux faire passer le plus de « messages », montrer combien la nature est belle et pourquoi il est important de la préserver.

Comment avez-vous débuté vos photos de macro et quels conseils donneriez-vous à ceux et celles qui souhaitent tenter une telle expérience ?
Avant même d’avoir un Reflex, j’ai cherché à faire des gros plans d’insectes et de fleurs. Dès que j’ai pu, j’ai fait l’acquisition d’un objectif spécifique pour la macro, et j’avoue que je ne le regrette pas. Après on progresse au fur et à mesure du temps. Je pense qu’il est important d’être à l’écoute des conseils que l’on reçoit, ne pas avoir peur de montrer son travail, savoir se remettre en question, s’enrichir du travail des autres photographes, et surtout bien penser la composition de ses images, c’est capital.

978-1-325-11952-3.ANS.10Cécile Gans : L’année florale

Que souhaitez-vous particulièrement mettre en avant dans toutes vos photos ?
La beauté de la nature, toutes ces petites choses à côté desquelles on passe tous les jours sans y faire attention, toute la richesse que nous avons à portée de main … Souvent, en voyant mes photos, on me demande où je trouve mes sujets. La réponse est : partout, il n’y a qu’à ouvrir les yeux !

978-1-325-11908-0.COVCécile Gans : L’année des oiseaux

Quels autres médias (Facebook, Instagram, journaux locaux…) utilisez-vous pour vous faire connaître ?
J’ai principalement un site Internet (www.cecilegans.fr),  un compte Flickr (https://www.flickr.com/photos/cecilegans/), mais je suis plus active sur ma page Facebook (https://www.facebook.com/Cécile-Gans-Photographie-200117096734338/), c’est là que vous verrez toutes les nouveautés !

 Selon vous, quels éléments sont les plus importants pour réussir une belle photo ? Pourquoi ?
La composition, la lumière, la précision dans la mise au point, surtout en macro, sont capitales. Puis chaque photographe doit apporter la touche personnelle qui rendra ses images uniques et laissera transparaitre ses propres émotions.

978-1-325-20311-6.COV
Cécile Gans : Naturellement en noir et blanc

Quels sont vos autres sujets de prédilection et vos projets à venir (expositions, voyages, concours…) ?
Comme je vous le disais j’aime beaucoup aussi la photo de paysage, et la montagne en particulier. J’apprécie aussi de plus en plus d’observer et de photographier les oiseaux, un monde que m’a fait découvrir mon amie Pascale Bécue. Je suis toujours à la recherche de lieux d’exposition dans ma région, j’ai un projet actuellement en Gironde pour une expo dédiée à des photographes « féminines ». J’ai passé récemment une semaine dans la Brenne, région riche en sujets avec ses milliers d’étangs, et je pars prochainement dans les Pyrénées, un endroit que j’affectionne particulièrement et où j’aime me ressourcer.

 978-1-325-11794-9.COVCécile Gans : Suivez les papillons

Quel message souhaitez-vous faire passer ou exprimer lorsque vous présentez vos créations ?
Mon principal objectif est de faire comprendre à tous que, si l’on sait regarder, si l’on en prend le temps, la nature nous offre des merveilles… Je souhaite aussi par-là contribuer, même si ça reste bien modeste, à ce que chacun fasse le maximum pour préserver et respecter la biodiversité de notre environnement.

Qu’apporte CALVENDO à votre activité d’artiste ?
De la visibilité et un moyen supplémentaire de diversifier mes activités !

Quels conseils souhaiteriez-vous donner aux nouveaux Publishers ou à celles et ceux qui n’osent pas encore se lancer sur notre site ?
Il ne faut pas se laisser décourager par les premiers retours quand on propose des projets. Il faut souvent apporter plusieurs fois des modifications, mais une fois qu’on a compris comment ça marche, « ça roule tout seul » !

Retrouvez Cécile Gans dans notre Galerie de produits CALVENDO et suivez  également son travail sur les sites suivants :

Site Web : www.cecilegans.fr
Flickr : https://www.flickr.com/photos/cecilegans/
Facebook : https://www.facebook.com/Cécile-Gans-Photographie-200117096734338/

Si vous aussi vous voulez partager votre expérience, votre motivation, votre vision de la photographie ou souhaitez tout simplement vous présenter, n’hésitez pas à écrire à fr@support.calvendo.com

Rencontrez d’autres auteurs CALVENDO qui se présentent ici.

Une réflexion au sujet de « Entretien avec Cécile Gans »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *