Entretien avec Alain Hanel, photographe de plateau et auteur chez Calvendo

Photographe chevronné, Alain Hanel a roulé sa bosse et son appareil photo sur les planches du théâtre, les scènes de l’opéra, les arènes du cirque et s’aventure maintenant sur la plateforme Calvendo.

Entretien avec l’un de nos auteurs les plus prolifiques.

Pouvez-vous nous parler de votre parcours de photographe ?

J’ai commencé comme assistant dans les années 1970. J’ai eu la chance de travailler avec des photographes qui sont aujourd’hui des maîtres. Je m’étais tout d’abord orienté vers la publicité, mais j’ai très vite dérapé vers la photographie de mode. À mon retour du service militaire, l’ambiance dans les studios n’était plus la même. J’ai délaissé la photo pour embrasser l’univers de l’image, de toute l’image : de la mise en page à la direction artistique d’agence, sans oublier la télévision, le cinéma et l’industrie du disque, pour laquelle j’ai créé le premier studio de création. A 50 ans, c’est par hasard que je suis revenu à la photographie, riche de la maturité et de l’expérience nécessaires dans ce nouveau métier. Je n’ai pas choisi le secteur le plus facile : le spectacle. Mais en 2008, Nikon m’a invité à faire leur pro-Tour et c’est reparti de plus belle. Aujourd’hui, me voilà donc photographe de spectacle et de scène.

Hanel - DanseAlain Hanel, Anna Karenina de Boris Eifman

Vous êtes un photographe reconnu et l’un des premiers auteurs Calvendo. Tout le monde ne s’aventurerait pas comme vous sur des chemins aussi peu balisés. Qu’est-ce qui vous a attiré chez Calvendo ?

Il faut toujours utiliser les procédés qui vous semblent les mieux adaptés pour faire « voyager » vos images. Où est le risque ?… Pour moi, nulle part. J’ai été par exemple parmi les premiers à travailler sur les réseaux sociaux comme Facebook. Quelque 10 000 visiteurs se rendent sur mes pages chaque jour et grâce à cet outil, non seulement le monde de la danse, mais le monde entier connaît mes images.

Hanel - voiture de course 2
Alain Hanel, Les années Stirling Moss

Quel est votre intérêt à éditer des calendriers ou des livres d’affiches chez Calvendo ? Et comment ceux-ci viennent compléter la palette de moyens de diffusion plus traditionnels ?

Un éditeur comme Calvendo est pour moi un très bon « client ». Après des années de reportages, j’ai des milliers de photographies qui attendaient sagement au fin fond de mon ordinateur d’être diffusées. Calvendo leur donne la chance de remplir la tâche pour laquelle elles ont été prises.

Y a-t-il un autre domaine qui vous intéresse en photographie ?

De nos jours, on ne peut être photographe de tout. Il faut se spécialiser. Je ne fais que du spectacle et quelquefois des photographies de loups, histoire de respirer l’air pur de la montagne.

Hanel - LoupsAlain Hanel, Les loups de la Côte d’Azur

Avez-vous des projets photographiques en cours ? Pouvez-vous nous en parler ?

Je reviens vers la mode. J’ai signé un contrat avec une agence américaine qui a une nouvelle vision du Fashion : le street-style. C’est une sorte chasse urbaine qui consiste à trouver les plus beaux modèles dans la rue. Ce sont des inconnues ou inconnus qui ont le goût du bien habillé, du beau et aussi du décalage, mais toujours avec style. J’aime ce genre de reportage, faire des stars éphémères.

Quels autres projets avez-vous sur le feu avec Calvendo ?

Je suis à 33 projets acceptés par Calvendo et c’est loin d’être fini. Tout mon univers y est, même des ballets tout récents, du tout chaud ! Et puis, j’ai aujourd’hui 65 ans, je n’ai plus le temps d’attendre !

Merci Monsieur Hanel, et bonne continuation sur Calvendo !

Alain Hanel est aussi sur la toile, faites-y un tour :

Sur son site Internet
http://alainhanel.wix.com/alain-hanel

Sur sa page Facebook
https://www.facebook.com/AlainHanel.Photographies

Sur sa galerie de produits Calvendo
http://www.calvendo.fr/galerie/autor/alain-hanel/

Si vous aussi vous voulez partager votre expérience, votre motivation, votre vision de la photographie ou souhaitez tout simplement vous présenter, n’hésitez pas à écrire à marketing@calvendo.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *