Entretien avec Dominique Guillaume

50241_863380

Pouvez-vous vous présenter ?
Auteur-photographe, j’habite un endroit privilégié en Bretagne à mi-parcours entre la terre et la mer.

La forêt de Brocéliande, berceau du roi Arthur, des fées et du célèbre magicien Merlin est une source inépuisable pour la photographe contemplative que je suis. Je l’affectionne particulièrement à l’automne, quand les couleurs éclatent et que la brume du petit matin donne une atmosphère si particulière à ce lieu.

978-1-325-11201-2.ANS.3
Dominique Guillaume : Brocéliande sur les chemins de Merlin

Saint-Malo et ses grandes marées ne sont pas en reste, j’aime cet imposant vaisseau de pierres qui se dresse et fait face aux vifs assauts des vagues à l’occasion des grandes marées, c’est un spectacle impressionnant et inoubliable.

978-1-325-19772-9.ANS.2
Dominique Guillaume :
Bretagne Marées d’équinoxe

Comment la photographie est-elle entrée dans votre vie et quel est votre parcours photographique ?
J’ai commencé la photographie il y a un peu plus de 30 ans. Je l’ai exercée tout d’abord en club, avec une préférence pour le noir et blanc, puis j’ai mis cette passion entre parenthèses pour travailler dans le milieu médical. J’ai renoué avec elle, il y a presque 10 ans à l’occasion d’un changement radical de vie dû à de sérieux problèmes de santé. J’expose le plus souvent possible et propose « ma vision » des éléments. J’aime aussi « jouer » avec certains logiciels, le graphisme est un domaine qui me passionne beaucoup et qui se conjugue bien avec la photographie. Ma prédilection va aux photographies de paysages, mais j’aime aussi la mise en scène et tout ce qui touche à l’abstrait.

Quelle place la photographie a-t-elle dans votre quotidien ?
Mon sac à main n’est autre que mon sac photos, je ne fais jamais un pas sans lui. Je me lève et je me couche « photographie ».

Je suis très sensible à la lumière et aux ambiances du petit matin, c’est souvent là que je fais la majorité de mes photographies. Je peux revenir plusieurs jours de suite pour « capturer » l’instant magique !, celui que j’ai en tête. Et quand je pense revenir « sans rien », c’est là que la nature m’offre un instant « cadeau » comme elle seule a le secret.
978-1-325-21286-6.ANS.9Dominique Guillaume : Forêt de lumière

Pouvez-vous nous faire part des photographes ou artistes qui vous inspirent dans votre travail ?
Ils sont nombreux !

En photographie : Olivier Föllmi, la beauté sereine des photographies qu’il propose et qui nous mettent dans un état contemplatif ou méditatif. J’ai eu l’occasion de le rencontrer, c’est quelqu’un de simple, qui m’a beaucoup marqué et inspiré.
Également Édouard Boubat, Sébastiao Salgado, Willy Ronis, mais la liste est loin d’être exhaustive.
Harry Gruyart et ses « captures fabuleuses de couleurs et de lumière », mais aussi le travail d’Anita Conti, la Dame de la mer.

En peinture, j’aime particulièrement Turner.

Comment avez-vous découvert notre plateforme d’autoédition CALVENDO ?
Complètement par hasard en « surfant » sur Google.
Je recherchais un distributeur bénéficiant d’une bonne visibilité, qui pourrait diffuser mon travail en France, mais aussi à l’étranger.

Qu’est-ce qui vous a incité à rejoindre les auteurs CALVENDO ?
La facilité d’utilisation et la possibilité de faire mes propres choix ont été décisives pour franchir la porte de Calvendo.
Mais aussi l’équipe qui est là pour nous assister pas à pas et répondre à toutes nos interrogations.

Vous présentez chez Calvendo essentiellement des calendriers sur le thème de la Bretagne. Pourquoi un tel choix ?
Parce que c’est un thème que je connais bien et puis aussi parce que je pense qu’il y a la même quantité de trésors ici qu’à l’autre bout de la planète. La magie est partout alentour de nous, si l’on veut bien prendre le temps de voir et pas simplement de regarder. L’endroit où l’on vit, le quotidien est une source infinie de poésie.

Que souhaitez-vous particulièrement mettre en avant sur cette belle région ?
En tant que « captureuse d’atmosphères », bercée par les légendes de Brocéliande et par les histoires de marins, transporter les gens dans une autre dimension (historique et/ou magique…) à partir du travail artistique que je propose, est un cadeau extraordinaire ! C’est une jolie façon de mettre en avant ma région et de permettre aux gens de la découvrir, voir pour certains, de renouer avec leurs racines mais aussi d’en être tout près, tout en étant à l’autre bout de la planète grâce aux livres d’affiches ou calendriers.

978-1-325-19775-0.ANS.12
Dominique Guillaume : Saint-Michel le mont et la baie

Quels autres médias (Facebook, Instagram, journaux locaux…) utilisez-vous pour vous faire connaître ?
J’utilise essentiellement Facebook et Twitter en évitant de me disperser et multiplier les supports, car il faut bien dire qu’Internet est particulièrement chronophage. Le côté très interactif de ces deux médias me plaît beaucoup. Des journaux locaux publient également de temps en temps des articles sur mon travail photographique et c’est un plus très apprécié pour se faire connaître.

Selon vous, quels éléments sont les plus importants pour réussir une belle photo ? Pourquoi ?
Le plus important est d’y prendre du plaisir et de suivre son instinct ! Une photographie remplie d’émotions sortira toujours du lot, même si elle n’est pas parfaite techniquement. Il faut pratiquer, se tromper et recommencer. Nous avons la chance, avec le numérique, de pouvoir prendre autant de photos que l’on veut.

978-1-325-11200-5.ANS.9
Dominique Guillaume : Saint-Michel le mont et la baie

Quels sont vos autres sujets de prédilection et vos projets à venir (expositions, concours…) ?
Je finalise actuellement une exposition en noir et blanc sur le thème des grandes marées.

Qu’apporte CALVENDO à votre activité d’artiste ?
CALVENDO est une porte ouverte sur le monde entier et c’est désormais un plus incontournable afin de faire connaître mon travail artistique.
La qualité et les différents formats proposés sont vraiment excellents, je n’ai eu que de bons retours à ce sujet.
Je compte prochainement proposer des livres d’affiches qui sont plus en phase avec mon activité artistique.

Quels conseils souhaiteriez-vous donner aux nouveaux Publishers ou à celles et ceux qui n’osent pas encore se lancer sur notre site ?
De se jeter à l’eau ! Je ne regrette pas une seconde d’avoir choisi la plateforme Calvendo.

Dominique GUILLAUME (le 4 juillet 2016)

Site Internet: www.dominiqueguillaume.photodeck.com
Compte Twitter: https://twitter.com/DomiGuillaume
Page Facebook: https://www.facebook.com/DominiqueGuillaume.Photographe/

Si vous aussi vous voulez partager votre expérience, votre motivation, votre vision de la photographie ou souhaitez tout simplement vous présenter, n’hésitez pas à écrire à fr@support.calvendo.com

Rencontrez d’autres auteurs CALVENDO qui se présentent ici.

2 réflexions au sujet de « Entretien avec Dominique Guillaume »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *